Qui est le psychomotricien ?

PRÉMATURITÉ

PRÉMATURITÉ

COORDINATION

COORDINATION

ORALITÉ

ORALITÉ

ATELIER PARENTALITÉ

ATELIER PARENTALITÉ

GRAPHOMOTRICITÉ

GRAPHOMOTRICITÉ

ATELIER PSYCHOMOTRICITÉ

ATELIER PSYCHOMOTRICITÉ

ATELIER EQUILIBRE

ATELIER EQUILIBRE

Bienvenue

 

Je suis psychomotricienne depuis une dizaine d'années, investie dans la recherche et le développement de mon métier.

Régulièrement sollicitée pour en décrire les spécificités, j'ai créé ce site : il a pour objectif de vous présenter ma profession et de faire connaitre mon champ d'exercice en pédiatrie et en gériatrie.

Parent, médecin, partenaire de soin : j’espère que vous trouverez ici certaines réponses à vos interrogations.

 

Les informations ne sont pas exhaustives ! Je vous invite à consulter en complément d'autres sources :

syndicat des psychomotriciens

association départementale des psychomotriciens

Bonne lecture !

Christelle Bois-Charpentier

Christelle%20Bois-Charpentier_edited.png

NB : A compter du 8 juillet 2021,
je n'exerce plus mon activité de consultations en libéral :
 je ne reçois donc plus de patients au cabinet

Parents, Médecins : une liste sur les psychomotricien.nes en libéral est à jour l'annuaire et sur le site de l'association départementale Psychomot 86

 

Qu'est ce qu'un.e psychomotricien.e ?

C'est un professionnel paramédicaltitulaire d’un Diplôme d’Etat, (répondant à un décret de compétences défini par le Ministère de la Santé).

 

Comment intervient ce professionnel ?

Elle.Il intervient à tous les ages de la vie, sur prescription médicale ou dans le cadre d'un projet d'établissement :

  • en milieu hospitalier

  • en institution médicale et éducative (IME, SESSAD)

  • en lieux d'accueil (crèches) ou d'hébergements (ehpad)

  • en libéral

  • ...

 

Au croisement de la psychologie et de la neurologie, la psychomotricité soutient divers aspects du développement, d’un bout à l’autre de la vie.

Le.la psychomotricien.ne est un partenaire de soin apportant une vision globale et néanmoins précise du développement psychomoteur de la personne accueillie : le tout-petit, l'enfant, l'adolescent, comme la personne adulte et âgée, tenant toujours compte de l'environnement de chacun : les parents comme le milieu du soin et d'éducation.

Ce professionnel a la spécificité d’utiliser des médiations corporelles (ludiques et/ou artistiques), à visée thérapeutique ou éducative. Ces dernières permettent de mettre en jeu le corps, afin d’atteindre les fonctions psychomotrices des enfants ou des adultes accompagnés.

 

"Fonctions psychomotrices"...?


Les fonctions psychomotrices sont les intermédiaires par lesquel la pensée peut se mettre en mouvement par le corps : la coordination des gestes, l’équilibre postural, etc.

 

Pour cela, le/la psychomotricien.e travaille sur les bases de ces fonctions :

  • la tonicité

  • le schéma corporel,

  • l’image du corps,

  • la mémoire,

  • le geste

  • l’attention,

  • la perception…

 

Comment se forment les psychomotricien.nes?

 

Avec des qualités de patience et d'observation, de créativité et d'inventivité, attentif à la relation thérapeutique et au vécu corporel et psychique du patient, ce professionnel du soin est solidement formé au cours de son parcours universitaire (Neurologie, Psychologie, Anatomie fonctionnelle, Pédagogie...) puis poursuit sa formation continue (supervisions des pratiques, formations théorico-clinique...) afin d'accompagner chacun.e de manière globale dans son développement (aspects sensori-moteurs, psychiques, neuro fonctionnels...).

1. Prévention

> Soutenir le développement de l’enfant en conseillant son entourage

> Anticiper des troubles risquant d’apparaître dans certaines situations (hospitalisation, alitement prolongé, nutrition parentérale...)

Exemples :

Dans les troubles l’oralité en néonatalogie, ou la prévention des chutes dans le vieillissement naturel, le psychomotricien aura pour axes communs, auprès de l’enfant ou de la personne âgée :

- un soutien des appuis corporels > (portage avec l'enfant, analyse posturale avec l'adulte)

- une resensibilisation progressive des zones fragiles > (ateliers d'éveil sensori-moteur)

- des propositions de jeux à faire à la maison

- une veille particulière sur la représentation du corps : comment le patient intégre t il sur les plans sensoriel, cognitif et affectif ces zones corporelle, dans l'image globale qu'il a de lui-même ?

2. Rééducation

> Retrouver ou améliorer l’usage d’une fonction psychomotrice.

​Exemples :

Dans un accompagnement de la graphomotricité le psychomotricien propose un travail sur la relation au geste graphique, sur la posture, la perception du tracé, la représentation mentale du geste graphique.

3. Thérapie

> Relier entre elles les fonctions sensori-motrices et les fonctions psychiques et émotionnelles de la personne.

> Restaurer une harmonie dans le développement psychomoteur

Exemples :

Dans certains troubles de la parole d'origine tonico-émotionnelle, comme le bégaiement, le psychomotricien peut accompagner l’enfant suivant ses besoins, par différentes formes de relaxation thérapeutique afin de l'aider à prendre concience de sa tonicité et l'aider à la moduler, tout en le soutenant dans l'affirmation de lui-même dans la prise de parole, par exemple à travers la danse, ou des jeux des jeux de mime corporel, ou encore des jeux de société.

En résumé : 3 volets d'actions en Psychomotricité